Rentrée scolaire 2021-2022

C’est dans le décor de la nouvelle école primaire du secteur Marconi que le directeur général du Centre de services scolaire des Chênes, M. Lucien Maltais, a fait le point sur ce qu’il qualifie « d’été historique ». Il fait bien sûr allusion à la mise en chantier et à la concrétisation de grands projets d’infrastructures, de même qu’à la rentrée scolaire 2021-2022 qui revêtira elle aussi un caractère particulier dans le contexte pandémique qui perdure.

On se rappellera d’abord qu’en juin 2019, le gouvernement du Québec donnait le feu vert à des chantiers d’envergure. En effet, on confirmait qu’une nouvelle école primaire et une nouvelle école secondaire allaient éventuellement s’ajouter au paysage drummondvillois, sans compter la construction d’une toute nouvelle école (des 2 Rivières) dans la municipalité de Saint-Lucien.  

«Jamais un début d’année scolaire n’aura été marqué par la mise en chantier ou la concrétisation presque simultanée d’autant de projets d’envergure : nouvelle école primaire (D), mise en chantier de la nouvelle école secondaire (E) et de la nouvelle école des 2 Rivières, ouverture du Centre Alessa (secteur alimentation), réaménagement de l’école Marie-Rivier, érection de modules de classes temporaires aux écoles Jean-Raimbault et La Poudrière, de nombreux projets de maintien des bâtiments (21 millions $)… bref, notre paysage scolaire change pour le mieux et je m’en réjouis au plus haut point, » de dire Lucien Maltais.  

Concrètement :

1. L’école primaire D (secteur Marconi) accueille sa première cohorte d’élèves. Quelques travaux de parachèvement restent à faire, mais tout sera bientôt terminé. Incidemment, il appartiendra aux enfants, aux parents et aux membres du personnel de donner un nom à leur milieu de vie, ce qui sera fait prochainement.

2. Le projet de construction de la nouvelle école des 2 Rivières, à Saint-Lucien, prend son élan. Les élèves seront relocalisés dans l’église de la municipalité pour l’année scolaire 2021-2022. Les travaux d’aménagement des locaux de l’église sont pratiquement complétés. Tout est mis en œuvre pour assurer une transition harmonieuse vers une magnifique (et toute neuve !) école des 2 Rivières, qui sera accessible en 2023.

3. La construction d’une nouvelle école secondaire, dans le secteur Saint-Nicéphore est « attendue », c’est le moins que l’on puisse dire. Ce projet majeur, évalué à 144 millions $, s’échelonnera sur une période de deux ans. 

4. Dans l’attente d’une ouverture officielle de cette école « nouvelle génération », le Centre de services scolaire des Chênes a mis tout en œuvre afin de rendre les écoles La Poudrière et Jean-Raimbault encore plus fonctionnelles grâce aux ajouts d’unités modulaires.   On le sait, après la livraison des classes temporaires à Marie-Rivier l’an dernier, Jean-Raimbault en ajoute 8 et La Poudrière, l’équivalent de 30 (incluant des locaux de services), aménagées sur deux étages.  

5. Les élèves du secteur de l’alimentation, au CFP Paul-Rousseau – Centre Alessa, ont désormais accès à un bâtiment dernier cri, construit au coût de 14 millions $. Cela permettra de procéder au réaménagement de l’école Marie-Rivier, qui pourra bénéficier de l’espace dont elle a grand besoin pour y accueillir ses nombreux élèves. 

6. Outre ces grands chantiers, bon nombre d’établissements du CSS des Chênes font l’objet de travaux liés au programme de Maintien des bâtiments du ministère de l’Éducation. En tout, 15 projets totalisant 21 millions $ sont soit complétés, soit en cours de réalisation. 

7. Plusieurs de ceux-ci ont trait à la qualité de l’air dans nos écoles et font écho à des préoccupations légitimes. D’ailleurs, avant même la pandémie, le Service des ressources matérielles avait débuté le nettoyage des conduits de ventilation de nos écoles et poursuit toujours ce travail, qui s’inscrit dans un plan de qualité de l’air.

« On comprendra que si nous travaillons de front sur autant de projets, c’est parce que nos besoins sont évidents pour la clientèle de notre territoire. Uniquement au secteur jeunes, c’est-à-dire au préscolaire, primaire et secondaire, notre total prévisionnel au 30 septembre est chiffré à 13 360 élèves, représentant environ 400 élèves de plus que l’an dernier. En incluant la formation professionnelle et la formation générale aux adultes, notre clientèle est toujours en hausse avec un total de 14 528 élèves, » précise M. Maltais.

Conséquemment, le Centre de services scolaire des Chênes compte obtenir l’aval du ministère pour la construction d’une autre école primaire, dans le cadre Plan québécois des infrastructures (PQI).
Grands défis

Pénurie de personnel :

Qui dit hausse de clientèle, dit besoins d’espace et besoins en personnel. C’est connu, partout au Québec, tous les centres de services scolaires font face à une pénurie de main-d’œuvre. Que ce soit en enseignement, dans les services de garde, chez les professionnels, en personnel de soutien et de direction, entre autres, bon nombre de postes sont à pourvoir.  À ce titre, le Service des ressources humaines travaille sans relâche afin de pallier cette situation.  


Pandémie :

Évidemment, l’année scolaire 2021-2022 aura à nouveau comme toile de fond le contexte pandémique et les mesures sanitaires dans les écoles. 

En 2020-2021, le Centre de services scolaire des Chênes a recensé 428 cas positifs de COVID-19 parmi ses élèves et membres du personnel. Ceux-ci ont donné lieu au retrait temporaire de 168 classes et à 6 bris de services.

« Les différentes mesures en place dans nos milieux guident nos actions au quotidien. La hausse récente des cas est préoccupante à l’échelle provinciale et le portrait de la situation est en constante évolution. Le côté positif, c’est que nous avons du vécu… et nous sommes prêts pour 2021-2022 ! Cela dit, je ne saurais insister davantage sur la nécessité, pour nos élèves, notre personnel, les parents et la population en général de se faire vacciner adéquatement. Ce geste sauve des vies. Le Centre de services scolaire des Chênes n’hésitera pas à collaborer à toutes initiatives de vaccination qui s’avéreraient nécessaires dans ses établissements, » assure M. Maltais.

Réussite éducative :

Il va sans dire que la persévérance et la réussite des élèves demeurera au cœur des actions du Centre de services scolaire des Chênes, notamment par la mise en place des différentes mesures prévues au Plan d’action vers la réussite (PEVR). Dans un contexte pandémique, le CSS des Chênes verra aussi à s’assurer que tous les élèves aient accès aux services éducatifs auxquels ils ont droit, aux meilleures conditions d’apprentissage. En ce sens, l’organisation s’est assurée que chacune et chacun aient accès aux outils (technologiques ou autres) et au soutien pédagogique adéquats, selon leur situation.

« À juste titre, nos élèves constituent notre priorité numéro 1. Leur bien-être et leur réussite figurent au premier plan de nos actions. Toutefois, cela ne saurait être possible sans l’engagement, le dévouement et la bienveillance de tous les membres de notre personnel. Je salue leur persévérance, leur résilience et souligne les efforts qu’ils ont déployés et déploient au quotidien dans nos établissements. La pandémie est venue ajouter une charge supplémentaire à tout le travail déjà effectué. Ils sont importants, non pas uniquement pour nos élèves, mais aussi pour toute notre population, » conclut Lucien Maltais. 



De gauche à droite:  Normand Page, animateur, Yann Lanoie, directeur de l'école D, Maude Trépanier, directrice générale adjointe, Lucien Maltais, directeur général et Yves Gendron, directeur du Service des ressources matérielles. 




Publié le 2021-09-01


Autres nouvelles