Inauguration d’une école de nouvelle génération à Drummondville


Le gouvernement du Québec poursuit son objectif de prioriser l’éducation au Québec. C’est pourquoi le ministre de l’Éducation, M. Jean-François Roberge, est fier d’inaugurer aujourd’hui une toute nouvelle école primaire à Drummondville. Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable des régions du Centre-du-Québec et de la Chaudière-Appalaches et député de Johnson, M. André Lamontagne ainsi que le directeur général du Centre de services scolaire des Chênes, M. Lucien Maltais, étaient présents pour l’occasion. Ils en ont profité pour officialiser le début des travaux de reconstruction de l’école primaire des 2 Rivières de Saint-Lucien et ceux de la nouvelle école secondaire à Drummondville.

Depuis septembre dernier, l’École de la Marconi accueille ses nouveaux élèves, qui sont répartis dans 24 classes d’enseignement primaire, préscolaire et d’adaptation scolaire. Le ministère de l’Éducation a accordé une aide financière de plus de 20 millions de dollars pour la réalisation de ce projet, en vertu du Plan québécois des infrastructures 2019-2029. La nouvelle école se distingue, entre autres, par sa classe extérieure (sur un balcon) et son gymnase double ainsi que par son mobilier, soigneusement sélectionné par des ergothérapeutes et par le Service des ressources matérielles du CSS des Chênes. De plus, elle est pourvue d’un système de chauffage géothermique et est située sur un site enchanteur, avec un accès direct à un boisé avec sentiers pédestres. La salle multifonctionnelle offre également une fenestration complète sur l’extérieur.

En ce qui concerne la reconstruction de l’école primaire des 2 Rivières de Saint-Lucien, l’entrée des élèves est prévue en mars 2023. En tout, le Ministère a accordé une aide de plus de 17 millions de dollars pour la réalisation de ce projet.

La construction d’une nouvelle école secondaire à Drummondville, quant à elle, s’inscrit également dans la nouvelle génération d’écoles et accueillera ses premiers élèves dès la rentrée scolaire 2024. Elle aura une capacité d’accueil de 1 256 places-élèves et comprendra 43 classes, 6 laboratoires de sciences, 8 locaux d’arts, 1 auditorium de 400 places avec scène, 5 plateaux sportifs, 1 casier par élève, 1 place publique extérieure, 1 terrain sportif multisports de soccer extérieur en gazon naturel, 130 cases de stationnement et 30 cases débarcadères pour autobus.

Ces trois projets respectent la nouvelle vision gouvernementale en matière de construction, d’agrandissement et de rénovation d’écoles. Inscrite dans une perspective d’intégration à la communauté et de développement durable, la nouvelle génération d’écoles est adaptée aux nouvelles méthodes d’enseignement. Les espaces communs favorisent la socialisation et le sentiment d’appartenance des élèves. Les nouvelles écoles arborent également une toute nouvelle identité architecturale mettant en valeur des accents de bleu et des matériaux du Québec, principalement le bois et l’aluminium.

Citations :

« Depuis plus d’un an, nous poursuivons nos efforts pour offrir de belles écoles adaptées aux besoins des jeunes d’aujourd’hui. Je suis convaincu que l’inauguration de cette nouvelle école primaire ainsi que la mise en chantier d’une école secondaire et d’une autre école primaire favoriseront la persévérance, la réussite éducative et le plein épanouissement des élèves de la grande région de Drummondville et des environs. Nos actions parlent d’elles-mêmes et confirment hors de tout doute l’importance qu’accorde le gouvernement à l’éducation. Les élèves et le personnel scolaire d’aujourd’hui et de demain méritent des écoles qui les rendront fiers, des lieux d’apprentissage qui les inciteront à se dépasser. Nos écoles sont enfin devenues inspirantes et modernes. Il était temps! »
Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation

« Je suis ravi que la vision et l’engagement de notre gouvernement pour de belles écoles se concrétisent ici, à Drummondville. L’impact de ces nouvelles constructions sera significatif sur le plan régional. Elles vont profiter à toute la communauté de Drummondville et des environs. Ce sera, pour tous les jeunes qui les fréquenteront, de la maternelle 4 ans à la cinquième secondaire, de nouveaux milieux d’apprentissage, mais aussi des milieux de vie. Ces importants projets n’auraient pas été possibles sans la collaboration des acteurs locaux, notamment l’équipe du Centre de services scolaire des Chênes. Je tiens à les remercier de leur appui et de leur enthousiasme pour ces projets. »
André Lamontagne, député de Johnson, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable des régions du Centre-du-Québec et de la Chaudière-Appalaches et député de Johnson

« Je me réjouis de voir notre gouvernement investir si massivement pour bonifier nos infrastructures scolaires. Je suis très heureux de constater que les projets de l’école de Saint-Lucien et de l’école secondaire à Drummondville prennent leur envol et que l’inauguration de la première école de nouvelle génération se concrétise. Je suis certain que les citoyens de Drummondville et des environs se joignent à moi pour saluer cet important développement. Je remercie tous les intervenants qui ont participé, de près ou de loin, à l’avancement de ce dossier. »
Sébastien Schneeberger, député de Drummondville?Bois-Francs

« De mémoire, jamais un début d’année scolaire n’aura été marqué, chez nous, par la mise en chantier ou la concrétisation presque simultanée de projets d’une telle envergure. Le ministère de l’Éducation a entendu nos demandes et a su reconnaître les besoins en matière de capacité d’accueil générés par l’augmentation constante de notre clientèle. Il va sans dire que la nouvelle école secondaire est très attendue. L’ajout de classes temporaires sur notre territoire au cours des dernières années a fait la démonstration qu’une bouffée d’air frais était nécessaire. Le Ministère nous a manifesté son appui. Aujourd’hui, c’est toute notre communauté éducative qui salue l’annonce du ministre Roberge. »
Lucien Maltais, directeur général du Centre de services scolaire des Chênes

Faits saillants :

• Les travaux de ces nouvelles écoles s’inscrivent dans une perspective d’intégration à la communauté et de développement durable.
• Ces écoles seront aussi adaptées aux nouvelles méthodes d’enseignement. Les espaces communs favoriseront la socialisation et le sentiment d’appartenance des élèves.
• L’architecture privilégiée sera moderne et largement fenestrée pour que les espaces communs soient inondés de lumière naturelle.
• Ces écoles arboreront également une toute nouvelle identité architecturale mettant en valeur des accents de bleu et des matériaux du Québec, principalement le bois et l’aluminium.
• La Société québécoise des infrastructures a été désignée comme gestionnaire du projet de construction d’écoles secondaires.

Pour encore plus de photos, visitez la page Facebook du Centre de services scolaire des Chênes. 







Publié le 2022-04-01


Autres nouvelles