Conférence de presse de la rentrée | Les grands dossiers 2022-2023

« Nos élèves constituent notre priorité numéro 1! » - M. Lucien Maltais, directeur général



Drummondville, le 31 août 2022 | C’est dans le décor des locaux en rénovations de l’école secondaire Marie-Rivier que le directeur général du Centre de services scolaire des Chênes, M. Lucien Maltais, a fait le point sur les grands dossiers qui sont au cœur des actions des membres du personnel. Il fait bien sûr allusion aux différents projets d’infrastructures, à l’offre de services au secondaire, au Plan d’engagement vers la réussite (PEVR), à la capacité d’accueil, ainsi qu’à la pénurie de personnel. 

Offre de services au secondaire

D’importants constats furent réalisés à la suite de la volonté du Centre de services scolaire des Chênes d’augmenter ses taux de réussite. L’un des grands dossiers du CSS des Chênes est l’offre de services au secondaire.

Les objectifs de cette démarche de concertation et de consultation sont d’augmenter la réussite des élèves en favorisant des classes davantage équilibrées, en permettant l’inclusion de tous les élèves, en conservant les formules gagnantes déjà en place dans les écoles et en favorisant la fréquentation des élèves dans leur école de quartier.  

« D’ici les prochains mois, les réflexions se poursuivront dans les écoles avec le personnel et les conseils d’établissements, ceux qui connaissent le mieux nos élèves, avec leurs parents bien sûr. », mentionne Maude Trépanier, directrice générale adjointe du CSS des Chênes.



PEVR

Il va sans dire que la réussite scolaire et le bien-être de nos élèves demeureront au cœur des actions du Centre de services scolaire des Chênes, notamment par la mise en place des différentes mesures prévues au Plan d’engagement vers la réussite (PEVR). 

« À juste titre, nos élèves constituent notre priorité numéro 1. Leur bien-être et leur réussite figurent au premier plan de nos actions. Toutefois, cela ne saurait être possible sans l’engagement, le dévouement et la bienveillance de tous les membres de notre personnel. Je salue leur persévérance, leur résilience et souligne les efforts qu’ils ont déployés et déploient au quotidien dans nos établissements. Ils sont importants, non pas uniquement pour nos élèves, mais aussi pour toute notre population. » affirme Lucien Maltais, directeur général du Centre de services scolaire des Chênes. 

Le PEVR 2018-2022 arrivant à échéance, la mise à jour s’avère nécessaire. On se rappelle du processus selon lequel le ministère de l’Éducation du Québec (MEQ) élabore son plan stratégique incluant : des enjeux, des orientations, des axes d’intervention, des objectifs, des indicateurs et des cibles. Ainsi, en cohérence avec les orientations stratégiques et les objectifs du MEQ, le CSS produit son plan d’engagement vers la réussite. Par la suite, viennent s’arrimer les projets éducatifs des établissements qui représentent l’expression local du PEVR.

L’entrée en vigueur du nouveau PEVR est prévue en septembre 2023 et celle des projets éducatifs en janvier 2024.  Dès cet automne, les différentes instances seront sollicitées pour fins de consultation par le CSSDC et ses établissements. 

Capacité d’accueil

Le centre de services scolaire a effectué quatre demandes au PQI 2022-2032 totalisant des coûts de 97 567 927 $.  Ces demandes concernent l’agrandissement et la construction de nouvelles écoles d’ordre primaire : une à Drummondville, une à Saint-Cyrille-de-Wendover, une à Notre-Dame-du-Bon-Conseil et une à Lefebvre.   Notons que les déficits d’espace, les nouveaux groupes de maternelle 4 ans, ainsi que la hausse de clientèle justifient bien entendu ces demandes auprès du PQI. 

Différents projets du Service des ressources matérielles

Nouvelle école secondaire
L’évolution des travaux de l’école secondaire, en partenariat avec la Société québécoise des Infrastructures, se déroule comme prévu. L’installation de la structure d’acier, la section du gymnase, la ventilation, l’électricité et la plomberie sont en cours d’exécution.  L’objectif est de terminer le secteur des classes pour la fin du mois d’octobre afin d’entamer la finition intérieure.  La livraison finale de l’école est donc toujours prévue pour le mois de mars 2024.  Rappelons que le budget global est de plus de 180 M$. 

Nouvelle école primaire à Lefebvre
Le Centre de services scolaire des Chênes a reçu l’approbation du gouvernement afin de débuter la construction de la nouvelle école primaire à Lefebvre. L’école, qui comptera six classes, vit présentement son processus de sélection des professionnels architectes et ingénieurs.  Le mandat pour les études géotechniques et topographiques fut octroyé.  La livraison finale est prévue pour l’année scolaire 2024-2025 et le budget global est d’environ 16,6 M$.

École secondaire Marie-Rivier
Les travaux de l’école Marie-Rivier se terminent sous peu. Plus de 5 M$ ont été investis à la création de sept classes sèches, deux classes d’adaptation scolaire, un nouveau laboratoire, un fablab ainsi qu’un local de départ et un bureau d’enseignants. Les nouveaux espaces intègreront une signature distincte, notamment par la présence de bois et de bleu, et seront tempérés à l’aide d’un nouveau système de ventilation. 

École primaire des 2 Rivières à Saint-Lucien
Les travaux de l’école des 2 Rivières respectent l’échéancier, où la rentrée des élèves est prévue au cours de l’année 2023. La phase 2 des travaux devrait s’amorcer pendant la période estivale et comprend, entre autres, la démolition de la mairie, la création du débarcadère d’autobus et le stationnement. Notons que cette école fait partie du nouveau programme du ministère de l’Éducation concernant les constructions neuves. L’appellation « école nouvelle génération » est donc toute désignée. 

Pénurie de personnel : une préoccupation bien présente pour le Service des ressources humaines

Une hausse de clientèle sur le territoire d’un CSS crée des besoins d’espace et des besoins en personnel. Partout au Québec, les centres de services scolaires font face à une pénurie de main-d’œuvre et le CSS des Chênes n’y échappe pas. Que ce soit en enseignement, dans les services de garde, chez les professionnels, en personnel de soutien et de direction, entre autres, bon nombre de postes font actuellement l’objet d’une campagne de recrutement intensive.  À ce titre, le Service des ressources humaines travaille sans relâche afin de pallier cette situation tout en s’assurant de conserver la qualité de ses services. 

Pour la rentrée scolaire, un titulaire est présent dans toutes les classes.  Cependant, la banque d’enseignants suppléants n’est pas volumineuse et diminue avec le temps.   Les difficultés se font sentir de façon plus importante dans certains champs d’enseignement notamment en anglais langue seconde et en adaptation scolaire. 

Outre la rareté de personnel disponible et l’absentéisme, l’affectation de ressources enseignantes sur des mesures de soutien ciblées, la libération de ce même personnel pour agir à titre de mentor ou d’enseignantes et enseignants ressource, les besoins pour la maternelle 4 ans, le nombre restreint d’élèves par classe, ainsi que l’octroi de congés sans traitement et de tâches réduites sont autant de facteurs qui, bien qu’ayant une visée positive, accentuent la pression sur les besoins. Bref, s’il est vrai que le personnel enseignant sera au rendez-vous à la rentrée scolaire, l’équilibre entre besoins et ressources disponibles demeure fragile.

Mesures de prévention et de protection pour la rentrée scolaire

Suivant la recommandation des autorités de santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux, le port du masque d'intervention n’est plus obligatoire, que ce soit en classe, au service de garde, dans les aires communes ou durant le transport scolaire, et ce, aussi bien pour le personnel scolaire que pour les élèves.  Cependant, le choix de le porter demeure à la discrétion de chaque personne. Dans tous nos établissements, à la rentrée, les mesures de nettoyage et de désinfection seront maintenues. 

« Mes fonctions de directeur général du Centre de services scolaire des Chênes m’ont permis à de multiples occasions, et surtout au cours des dernières années, de constater toute la mobilisation, la persévérance et le dévouement de nos différentes équipes.  Je suis fier d’être le porte-parole d’une organisation comme celle-ci qui place l’élève au cœur de ses engagements. » conclut Lucien Maltais. 




Publié le 2022-09-01


Autres nouvelles